Vitrine de veille informationnelle

Les géants de la tech gagnent des utilisateurs, mais manquent de soutien – Bilan

Début juillet, la capitalisation boursière combinée de six leaders du secteur – Apple, Microsoft, Amazon, Alphabet (la maison mère de Google), Facebook et Netflix – atteignait les 6500 milliards de dollars, soit un quart de la valeur des 500 plus grosses entreprises répertoriées par Standard & Poor’s.

Un record, selon l’économiste Ed Yardeni, qui a réalisé ce calcul.

Ces sociétés « comptent parmi les plus grands bénéficiaires de la tourmente économique causée par la pandémie. Elles vont sans doute continuer à bénéficier des soubresauts bien après que la crise soit résolue », écrit-il dans un rapport.

Netflix a attiré 26 millions de nouveaux abonnés payants depuis le début de l’année. Les réseaux sociaux ont vu le niveau de communication, notamment vidéo, exploser ces derniers mois.

Les résultats trimestriels que s’apprêtent à publier les cadors du numérique devraient refléter l’accélération de l’adoption de leurs services à la faveur de la fermeture prolongée des écoles, bureaux, salles de spectacle, stades, etc.

Lors des précédents résultats, la crise sanitaire était encore appréhendée comme une parenthèse momentanée. Mais ses conséquences sur les habitudes à moyen et long terme se font désormais jour.

« Plus le travail, l’éducation et le divertissement deviennent des activités sédentaires, plus ces entreprises prospèrent », commente Ed Yardeni.

Lire la suite

Vous pourriez aussi aimer

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire Plus